• • Les derniers jours de Gerardo Varcèl, de Olivier Nordon

    Les Derniers Jours de Gerardo Varcèl
     

    de Olivier Nordon

     

    • Les derniers jours de Gerardo Varcèl , de Olivier Nordon

     

    Synopsis :

    Comme la plupart des gens qui font plus attention à eux-mêmes qu'aux autres, Gerardo Varcel n'était pas très physionomiste. Lorsque, le jeudi précédent, il avait lui-même signé la lettre de licenciement de Roberto Mendía, c'est le visage d'un autre qu'il avait en tête.

    Faut-il être distrait.

    Subitement, Varcel saisit sa méprise : cet homme inconsolable qui l'empêchait de lire tranquillement son journal, était Roberto Mendía, le responsable informatique du Service Production. Varcel l'avait toujours confondu avec Alberto Mendez, patron du Service Après-Vente.

    Roberto Mendía, Alberto Mendez : on n'a pas idée d'embaucher deux personnes avec le même nom, ou presque.

    Quand on était venu lui demander la tête de Roberto Mendía, Varcel avait pensé à Mendez et s'était empressé d'accepter : Alberto Mendez était un proche de son adjoint détesté. Une trop belle occasion.

    Forcément, il avait dû être surpris, Roberto.

     

    Mon avis :

    J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Maxima et le forum du site Livraddict ! Je tenais donc à les remercier de m'avoir offert ce livre !

    Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture, j'ai été immédiatement séduite par l'histoire, une histoire basée sur un quiproquo pensais-je ! Ca devait me plaire !

    A la réception du livre, je commence par observer la couverture et me demande ce qu'elle peut bien représenter et commence ainsi ma lecture sans avoir était éclairée sur ma réponse !

    Un livre assez court (moins de 200 pages), des phrases simples et des chapitres courts ! Les passages à la radio de UMPJ (surnom de Gabriel Chavez, célèbre pour ses chroniques matinales) m'ont beaucoup plu, car le suspens est bien maintenu et le fait que les chroniques soient rédigées à la première personne du singulier permettent de réellement se plonger dans le fait divers ! Mais pour ma part, rien de plus positif dans ce livre !

    Je n'ai malheureusement pas du tout apprécié ce livre ! Je ne suis pas rentrée dans l'histoire, qui pourtant me paraissait intéressante ! Le livre est pour moi "trop fouillis" dans le sens où je ne savais pas quel personnage était en train de "parler" . Je me suis ennuyée du début à la fin et j'ai trouvé que la quatrième de couverture reflètée très mal le contenu de l'ouvrage !

    Je m'explique ! En lisant la quatrième de couverture on pense à une histoire qui va mal se passer entre l'employé viré et l'employeur, que l'histoire va principalement tourner autour de cela ! Et bien en fait pas du tout ! Tout le long du livre, on vous raconte la vie que mène le PDG d'une entreprise du Guatémala ! Rien de plus ordinaire que des journées rythmées par des réunions ou encore une secrétaire qui apporte un café, pour un directeur ! Donc rien d'intéressant pour moi à ce niveau là !

    De plus le titre annonce bien la couleur, Mr Varcel va mourir ! On s'en doute et limite du coup, ça enlève encore un intérêt au livre. Tout au long de ma lecture, je me suis demandée où voulait en venir l'auteur ! Et malgrè une re-lecture, je n'ai certainement pas saisi la subtilité de ce roman (s'il y en a une !?) !

    Néanmoins, je ferais tourner ce roman à mes proches afin qu'ils me donnent leur avis sur ce livre, que je n'ai peut être pas pu apprécier à sa juste valeur !

    Je remercie donc une dernière fois les Editions Maxima et le forum Livraddict pour cet ouvrage !

     

     

                               Policier   &   Policier

     

     Ma note :

     7/20


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Octobre 2010 à 16:26

    Oui, jeconstate que tu n'as pas aimé. Dommage, parce que j'ai trouvé que justement cette façon d'écrire, hachée et racontant pleins de petis points en même temps que l'histoire globale était fort distrayante. Un bon point, face à tous les livres un peu standardisés que nous lisons.

     

    Après, l'histoire est effectivement assez banale, mais le fait que justement ces hommes et ces femmes soeint e simpel gens, m'a touché. *on arrive à comprendre l'acte final* puique ces personnes pourraient être nous. C'est frappant de réalisme et du coup très fort.

     

    Mais, je comprnds que l'on puisse ne pas aimer, cela prouve que l'auteur à su créer qq chose de différent.

     

    Biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :